Etang de Médécourbe

Départ des Orris du Carla à l’étang de Soulcem

Une visite aux étangs de Caraussans, en Andorre puis une montée finale à l’étang de Médécourbe pour un dénivelé d’environ 1750 m.

A la bifurcation à 1840 m

Cabane de Caraussans avec toute la journée la vue sur l‘Estat

L’étang juste à coté de la cabane

La montée vers les autres étangs de Caraussans est facile sur un discret sentier.

Les troisième et quatrième étang vers 2540 m

Le cinquième à 2560 m

Le grand étang à 2600 m

Le Port de Tristaina

Au port de Tristaina

Montée sur la pointe à 2700 m:

Facilement, en hors sentier, on se dirige vers l’étang des Clots

Vue vers la frontière andorrane

Descente vers l’étang de Caraussans

Au port de Caraussans

L’étang de Creussans

Remontée rapide vers le Port de Rat

Coté français avec l’étang et le pic de la Soucarrane

Au petit étang de la cabane du Rat

La cabane

Descente bucolique vers la piste

Un chemin monte vers l’étang de Médécourbe

la vallée

L’étang

Juste en dessous de l’étang, une aire sympathique pour des bivouacs

Puis une longue descente vers Soulcem.

Pic de la Lesse

Un dénivelé de 2020 m pour une crête moins facile qu’il n’y parait.

Photo du pic de Mont Rouge: montée par le flanc ouest avec le pic de la Lesse à gauche et le pic de Puntussan le plus élevé:

Départ d’Aulus vers la cascade d’Ars et remontée de la vallée d’Ars jusqu’à l’étang de las Touetos. A partir de la, plus de chemin.

Arrivée à la passerelle de l’étang, je sors de la brume qui restera toute la journée en remontant légèrement en fin d’après midi:

La montée est brutale:

Je passe le torrent qui alimente l’étang:

Le cheminement est chaotique entre passages herbeux faciles et dalles trop inclinées, je perds du temps. Au retour, je redescendrai par le torrent, ce sera bien plus simple.

Je vois enfin la crête:

Le haut de la vallée d’Ars avec le pic Entre les Ports:

Passage du torrent alimentant la Hille de l’Etang:

A 2380, la première mare, à gauche le pic des trois comtes et à droite le Puntussan:

Vers l’ouest:

Deuxième marre, je vais à la pointe à coté du pic de Puntussan:

A la pointe, le Puntussan à gauche et la pointe des trois Comtes:

Pic des trois Comtes et pic rouge de Bassies au fond:

Valier au loin:

Je vise la crête de Tourté, je rejoins un collet à coté du point 2539:

Vers le pic de la Lesse:

Le pic:

Au sommet:

Etang Bleu:

Etang du Garbet:

Je fais un essai de descente vers l’étang du Garbet mais c’est trop raide. La suite de la crête en direction du col de Tourte est délicate (gros blocs) m’obligeant à poursuivre lentement sur le flanc ouest:

Je passe près du col de Tourte et essaie de descendre vers l’étang de Cabadas. Malheureusement le passage par le torrent est trop raide et je me retrouve dans le brouillard. Je préfère revenir sur mes pas dans une pente soutenue à travers les rhododendrons et descendre par le torrent  de l’étang de las Touetos.

La Sabine

Dès le départ, l’absence de pancarte et de balisage donne le ton de la rando. Un excellent chemin mène du barrage de Riète à la cabane de Quioulès mais après c’est de la sente intermittente, du chemin de vaches ou de rares cairns. Tout le charme de ce massif sauvage.

parcours sabine.PNG

Départ de la centrale électrique de Laparan à 1100 m.

A la passerelle de Quioulès à 1608 m:

Comme à mon habitude, je n’ai pas lu le topo et je ne sais par où monter pour aller au pic de la Sabine. Je laisse le gros sac et je monte direct dans la forêt en suivant la rive gauche du ruisseau de Carau:

Après 20 min de montée raide, je rejoins une sente cairnée qui s’avère être le chemin.

L’étang de Carau inférieur:

Je perd la sente, au loin, le pic de la Sabine:

Le second étang de Carau, j’hésite un peu pour monter direct par le couloir:

Au sommet (2561 m) , l’étang de Mille Roques:

Le pic de Thoumasset avec l’étang sans nom que je verrai le lendemain et le pic de l’étang Blaou:

Etang de la Sabine d’en bas:

On voit la cabane:

Je ne savais pas si du pic, on pouvait descendre directement sur la cabane. Ca descend tout de même bien, je ne regrette qu’à moitié d’avoir laissé le sac à Quioulès.

Les vallées de gauche à droite : Coume de Jas, Rebenne, Seignac:

A la descente:

De Quioulès à La Sabine, il y a un chemin (de vaches) , jasse à 1750 m:

A la cabane de la Sabine:

Montée directe à l’étang de la Sabine d’en bas avec un régal de framboises.

La crête de la Soulane au fond:

Etang de la Sabine d’en haut:

L’étang sans nom à 2278 m sous le pic de Thoumasset:

Descente vers la cabane de la Sabine et montée le long du ruisseau du Soulanet. Je passe au col au centre:

Passage aux deux étangs à 2379 m:

Et le sublime étang du Soulanet, frontière au fond:

Le pic de la Sabine et l’étang de la Sabine d’en bas; de là on voit que la descente du pic est raide.

Je décide de descendre par la rive droite du ruisseau de la Sabine. Au début, il y a un chemin mais très rapidement, je le perd. Le retour étant long, je ne prend pas de risques et repasse rive gauche.

Je n’ai rencontré personne sauf aux cabanes où les gens s’agglutinent pour une raison qui m’est opaque.

Je n’ai vu que très peu d’animaux: 1 isard et 2 chevreuils, étonnant.

Une belle balade avec plein de spots de bivouacs  mais il faut marcher!

Pic de Moredo

Cela faisait de nombreuses années que je voyais ce pic tout blanc depuis la frontière, ça me démangeai d’y aller.

Départ du col de Pause au dessus de Couflens et passage à la cabane d’Aula.

Au port d’Aula, le pic de Moredo est tout au fond, je n’y suis pas encore !

estanoyla d’Aula:

estany del port d’Aula:

Descente du Barranc de Clavera:

Arrivée au Prats de Clavera:

Il faut remonter un peu la piste vers l’ouest et trouver le chemin du torrent de Cireres : pas de difficultés au départ mais à un moment le chemin disparaît. En restant rive gauche, je le retrouve peu après dans la forêt.

En sortie de forêt, la montée est ensuite paisible avec le pic toujours en point de mire. Une vallée magnifique sans personne.

Je bivouaque à 2100 m aux Clots de Rocablanca, il me restera à peine 700 m à faire le lendemain pour le sommet:

Au matin:

Il faut continuer jusqu’au pied du Moredo et partir à gauche dans un couloir qui nous mène de façon évidente à la crête.

Au sommet:

Maubermé à gauche:

Et Valier au centre, pas l’habitude de le voir sous cet angle:

Je descend coté est vers le Barranc de Bortiero et vers Alos d’Isil:

Cerfs:

Regard en arrière:

J’ai voulu descendre direct vers Bordes de Moredo, un peu galère. Arrivée à Bordes de Moredo et chemin vers Alos:

Le pont d’Alos:

De la route et détente à la Noguerra Pallaresa. Puis de la piste jusqu’à Borda de Perosa et montée directe vers le port d’Aula. C’était début juillet donc pas trop de voitures encore sur la piste, c’est tout autre chose en août. Les catalans gagneraient vraiment à interdire cette piste aux engins motorisés.

Une belle rando en boucle avec un sommet qui se mérite ! Je n’ai vu que 2 randonneurs espagnols au loin …

Pica Palomèra et Tuc des Armèros

Derrière le pic de Crabère, coté catalan, de belles montagnes. Randonnée effectuée fin juin, je n’ai vu personne pendant deux jours.

Dénivelé positif: 2560 m

Parti du refugi dera Honderia (après Canejan), j’effectue une boucle:

parcours.PNG

Dans Pales de Bedreda:

estanh de Bedreda:

Etangs en dessous à 2043 m:

Lac deth Potz et Tuc des Crabes:

Maintenant, je quitte le GR.

Le retour se fera par ce chemin:

Pica Palomèra, il faut monter sur la crête à droite:

Estanh Nère de Uèrri:

Maubermè vu de la Pica Palomèra:

Estanh de Pica Palomèra, j’y passerai le lendemain:

De la Serra des Armèros, le Tuc des Armèros:

Coret dera Ansa dera Caudèra, une des nombreuses mares:

Aubaga de Siesso:

Estanhola des Armèros:

Au sommet du Tuc des Armèros:

En descendant, pic de Serre Haute:

Le bivouac se fera la:

Estanh de Pica Palomèra:

Site des mines de Liat:

Lac Long de Liat:

Er Estanhot:

Estanh Nere deth Cap deth Marc:

Lacs de Liscorn:

Belle tyrolienne:

De nombreuses marmottes:

Dans la descente de Pala de Uèrri:

Retour à la voiture:

C’était magnifique !

Pic de l’Har

Pic de l’Har vu du Crabère en été:

Vu du pic de Courbayran:

Départ d’Elye (Biros), mois de décembre.

Chemin jusqu’au col des Cos:

Puis direction cabane d’Ourdouas:

La suite se fait hors sentier.

Le pic de l’Har apparaît:

Valier:

La terre est gelée et la neige dure. Sans crampons, la traversée de la moindre langue de neige est délicate. Je contourne la crête par l’ouest .

Au premier plan, pic Long. A l’arrière, pic de la Calabasse et pic de Paumade:

L’étang d’Araing et le Crabère:

Au sommet. Pic de Serre Haute à gauche et Portillon d’Albe:

Pic du Midi de Bigorre:

Beaucoup plus de neige pour descendre vers Bentaillou. Heureusement elle sera moins dure permettant de planter le talon.

Maubermé:

Valier et Mail de Bulard:

Détour par le petit étang à 2280 m sur le chemin du Portillon d’Albe:

Pic de l’Har:

Les cabanes de Bentaillou:

Station de Rouge:

VIVITAR DIGITAL CAMERA

Pic de Flamisella

Belle randonnée à partir d’Ossèse en vallée d’Ustou en ce début d’automne.

Départ à 920 m. Pic de la Lleia puis pic de Flamisella à 2785 m.

Montée par le GR du port de Marterat jusqu’au Pla de Lauze. Puis sentier de la cabane de Bonrepos. Malheureusement, ce sentier n’apparaît plus sur la carte IGN malgré qu’il soit balisé et équipé de câbles.

Cabane de Bonrepos avec au fond le port de Marterat:

Le « chemin » menant au port, HRP originelle, balisé mais difficile:

Il faut remonter le ravin de l’Aliot en mixte herbe/cailloux jusqu’au col.

Au col de l’Aliot à 2552 m, estany et estanyol de Flamisella:

La crête n’est pas loin:

Passage au pic de la Lleia puis au pic de Flamisella. 5 h de montée.

Le pic de Certascan, rude de ce coté et estany Blanc:

Au premier plan, le pic de Marterat et les étangs de Mariola et Montarenyo

Pic de Bourbonne en boucle

Mois d’août, la météo prévoit un temps très chaud et sec. Je pars pour deux jours en mode léger, l’idée est de parcourir tous les étangs entre la vallée de Gnioure et celle de Peyregrand dans le Vicdessos.

J’ai fais un peu de recherche de topo mais le parcours reste très imprécis et mon idée n’étais pas de faire le pic de Bourbonne.

Le parcours:

Je démarre à 5 h 30 du parking du Bouychet, il fait chaud.

Arrivé au pont de la Peyre, je prends la direction du barrage de Gnioure.

Peu après la cabane d’Auruzan, j’emprunte le chemin vers les étangs de Neych.

Au premier étang:

Je fais le tour des 6 étangs.

Au quatrième étang:

Au dernier étang à 2026 m , je monte directement dans le pierrier.

Arrivé au col à 2339 m:

Je vais passer par une brèche au centre entre les points 2310 et 2386 m.

L’étang des Renoudeilles des Vaches:

A la brèche, l’étang des Renoudeilles des Brebis avec le pic de Bourbonne:

A partir de cet étang, le cheminement n’est plus évident, passer sur le flanc gauche ne me parait pas facile et la crête est bien dentelée.

A l’étang, j’hésite et je décide de monter sur la crête au plus près à gauche du pic des Renoudeilles:

Arrivé au col, vue sur le pic de Bourbonne, en effet la suite n’est pas simple. J’hésite entre faire le pic ou descendre vers l’étang de Landrène pour remonter le cirque.

Et je ne sais même pas si ça descend de l’autre coté de la crête de Bourbonne !

J’opte pour la crête.

L’étang de Peyregrand avec la mare à 2194 m.

C’est chaotique, je dois descendre coté ouest de la crête, remonter, descendre …

J’approche du pic, les problèmes semblent réglés, je vais prendre la petite brèche à gauche:

Obligé de redescendre un peu coté ouest pour un final facile.

Beaucoup d’efforts dans les hésitations pour un dénivelé affligeant.

Au sommet, les étangs de Llassies et le pic du port, c’est superbe.

Ouf, je vois que ça descend aisément vers les étangs de Llassiès.

Etang de Peyregrand:

Je vais faire tous les étangs (une douzaine) en boucle, c’est sauvage, pas de chemin et personne.

Arrivée au plus haut des étangs.

Je n’ai pas eu le courage d’aller voir l’étang du Rouch, ça me donnera une bonne excuse pour revenir !.

La cabane super aménagée du berger, merci pour son accueil.

Les étangs inférieurs:

J’arrive au dernier étang, il est 17 h. Mon idée était de bivouaquer pour descendre tranquillement la longue vallée de Peyregrand le lendemain.

J’ai encore la forme, je décide de tenter la descente en mode turbo avant la nuit. 10 km de vallée à descendre, le genou a du mal.

A la jasse du Roc Rouge:

A la jasse de la Mastière:

DSCN2122 jasse de la mastière.JPG

J’arrive au parking à 20 h 30.

Super balade !

Pic de Barlonguère et pic des Trois Comtes en boucle

Le parcours en bleu:

Départ de la maison du Valier au Pla de La Lau, montée par la vallée de Peyralade, hors sentier à partir de la cabane de Trinqué, étangs de la Montagnette, pic de Cornave puis pic de Barlonguère, passage aux étangs de Bédérech, port de Barlonguère, bivouac à l’étang sous le pic des Trois Comtes, pic des Trois Comtes et retour classique par les étangs Long et Rond.

Environ 2700 m de dénivelée.

A la sortie de la foret, le pic de Barlonguère ( au centre):

A la cabane de Trinqué, on voit une vague sente montant pleine pente.

On perd facilement la sente mais sans souci.

Au croisement des ruisseaux de Barlonguère et de celui venant des étangs de la Montagnette:

Mont Valier et port de Barlonguère que j’emprunterai plus tard:

Le pic de Cornave:

Etangs de la Montagnette:

Il faut emprunter le pierrier pour arriver à la brèche. Ca parait assez pentu mais la grimpette est finalement facile.

A la brèche, les étangs de la Montagnette:

Etang du Tuc du Mil et pic de Barlonguère à droite.

Au pic de Cornave:

L’arête menant au Barlonguère:

Coté espagnol, le Pla de Berret au fond:

Etang du Tuc du Mil et toute la vallée montée:

Descente à l’étang, on voit la brèche empruntée: si l’on ne veut pas monter aux sommets, il est facile de descendre de la brèche directement à l’étang.

Etang sous le tuc de Bederech:

Cabane et port de Barlonguère:

Au port, l’étang Long:

L’étang Renadge d’en bas face au Valier sous le pic des Trois Comtes:

Coucher de soleil sur le Valier:

Et lever de soleil:

Au pic des Trois Comtes, le pic de Barlonguère au centre:

Je repasse par le port de Barlonguère puis vient la descente vers l’étang Long:

Etang Rond:

Cascade de Nerech:

Une bien belle rando sans difficulté technique , croisé personne le premier jour en cette fin août. Point croisé d’ours non plus et de superbes panoramas des sommets.

Pic de Courbayran

Le pic vu d’au dessus de Balacet:

Le Pic de Courbayran (1759 m) est le premier sommet de la crête menant à la Mail de Bulard. D’accès aisé, il permet d’avoir une vue totale sur les sommets du Biros.

Je vous propose deux randonnées d’accès différents:

1 * Accès normal par le chemin:

Petite promenade d’une grosse demi journée, je démarre de Bonac en passant devant l’aire des camping cars par le GR10E.

Bonac avec le lac:

Chemin bien tracé, dans la foret et c’est agréable en automne.

Cabane de l’Araing, la source n’est pas trop loin:

Sortie de la foret vers 1400 m et vue sur le pic de l’Har avec le col de Cos:

Le Maubermé à gauche et Serre Haute:

Je quitte le GR pour rejoindre la cabane de la Roque. Le pic de Courbayran vu de la cabane:

Au sommet, la Mail de Bulard:

En redescendant le col de Lauech avec le Valier:

Au col des Cassaings, je prends la descente vers Estoéou:

Ca descend direct et parfois assez raide, les granges de Marty:

A Morère Rouge:

Je reviens à Bonac par la route, en cet automne il y a peu de circulation et la vallée est agréable.

2* Accès hors sentier par la crête nord

Le début est le même : lac de Bonac puis le GR10 E jusqu’au lacet à 900 m. La , je prends la crête notée  » La Côte du Pont ». Ca monte assez raide mais sans difficulté puis la pente devient plus sympathique.

A l’approche du col du Trou de l’Osque, ça devient plus effilé et la végétation ralentit la progression:

Col du Trou de l’Osque, de la vallée on voit bien cette échancrure.

Bonac, l’Arraing:

Au col d’Arrau:

Cabane de l’Artigou:

Agrandissement de la cabane à l’été 2021:

Port de l’Esque:

Mail de Bulard:

Le pic de Courbayran n’est plus bien loin:

Valier:

Au sommet:

Du coté du Crabère:

Pic de l’Har et cabane de la Roque:

Je repasse par le Tuc de Couéou et je descend la ligne vers le nord pour rejoindre le GR:

Sur le GR:

Retour à Bonac.